L’école 42 est peut-être faite pour toi !

Crée en 2013 par Xavier Niel, 42 est une école d’informatique privée et entièrement gratuite. Alors que la toute première promotion est actuellement en stage, la rentrée vient d’avoir lieu pour la deuxième. L’idée de création de cette école part d’un constat : nous formons en France trop peu de développeurs, pourtant l’une des principales professions d’avenir dans le numérique. Et nous disposons d’un système d’enseignement mal adapté. Comme l’explique Gilles Babinet, entrepreneur et « digital champion » auprès de la commission européenne (c’est-à-dire responsable des enjeux numériques pour la France) sur le site de l’école : « Si la France, 5ème puissance économique mondiale, tenait sa place dans le numérique, au lieu d’être 20ème, elle aurait réglé le problème de l’emploi » !

Et en effet, les chiffres parlent d’eux même : 60% des start-up (européennes et américaines) recherchent ce type de compétence, 79% ont des difficultés à trouver des développeurs web et 41% citent cette pénurie comme l’une des causes de leur échec ! Pour remédier à ces difficultés, la France a mis en place plusieurs actions : revalorisation du métier, campagne de communication, visa pour attirer les développeurs étrangers etc. Mais avec l’utilisation croissante des technologies, la transformation numérique des entreprises, le passage au digital des administrations ou encore la question des big data, les besoins sont de plus en plus importants et ces initiatives ne sont pas (encore) suffisantes pour combler les besoins. Et tous les secteurs sont concernés.

C’est ce besoin croissant qui a été le point de départ de la création de l’école 42. Sa politique vise à s’éloigner du système d’enseignement en place, jugé dépassé et pas suffisamment adapté à la réalité de l’emploi ou trop cher. Parmi les associés, on retrouve Nicolas Sadirac, fondateur de l’Epitech, école pour l’informatique et les nouvelles technologiques et donc habitué à l’exercice. Alors que garantie l’école ?

  • Un enseignement adapté qui s’éloigne des méthodes classiques
  • Une sélection basée sur des exercices, pas sur les diplômes (tests en ligne puis la « piscine » : 4 semaines de koh-lanta version geek donc loin d’être accessible à tous tout de même).
  • La gratuité

Effectivement, quand on regarde les principes éducatifs, on constate vite la différence. Pas de système 1 professeur – 30 élèves ici. La pédagogie est communautaire, le système peer-to-peer (c’est-à-dire d’étudiant à étudiant) est mis en avant, la collaboration, la créativité, l’initiative également. Est-ce que cela marche ? Est-ce que les élèves (déjà méritant d’être arrivé jusque-là puisque il n’y a que 2500 places pour 15 000 inscriptions aux tests en ligne) sont garantis de « s’en sortir » après ? Il est difficile, pour le moment, de donner un bilan étant donné le peu d’ancienneté de l’école. Néanmoins, au vu des entreprises dans lesquelles sont en stage les élèves de la première promotion (Air France, Dassault, EADS, Iliad), l’orientation très concrète de l’enseignement et les parcours des créateurs de l’école, la valeur des sortants de l’école 42 sur le marché du travail est plutôt assuré !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s