Satya Nadella et Microsoft

Début février, Satya Nadella, responsable des offres cloud, a été nommé PDG de Microsoft. Ingénieur né en Inde et travaillant pour la société depuis 1992, il succède à Steve Ballmer au poste le plus haut du saint graal de tous les geeks du monde!

Satya Nadella

Sous sa direction, le chiffre d’affaire de la division cloud était passé de 16,6 à 20,3 milliards de dollars. On ne se fait donc pas trop de soucis pour le géant américain.

Récemment, il a donné les grandes lignes qui bénéficieront d’une attention particulière de l’entreprise: le mobile / le cloud et les logiciels qui vont avec. C’est en effet, selon lui (et beaucoup d’autres), les deux principaux enjeux qui arrivent dans le monde numérique. Si Microsoft n’a pas tout à fait réussi le « virage mobile » de ces dernières années, il apparait donc que des décisions stratégiques dans ce domaine se dessinent. Comme le dit très justement Mr Nadella « Aujourd’hui nous avons une définition particulière de la mobilité, qui se limite généralement au téléphone mobile. Mais demain tout sera interconnecté au cloud et aux données. Et c’est le logiciel qui sera le liant entre tout ça. » Au delà donc de la mobilité telle qu’on l’entend aujourd’hui, tablettes et smartphones, c’est donc sur les logiciels que Microsoft va se concentrer. Par ailleurs, l’entreprise devra également gérer le relatif déclin du PC au profit des appareils mobiles. Car si la société a pendant longtemps régné en maître sur l’informatique, les nombreux changements de ces dernières années et l’évolution vers laquelle se dirige le numérique remettent en cause l’ordre établi!

Autres gros dossiers sur lesquels il devra se pencher: Nokia et les jeux vidéos. Pour le premier, la grande question sera certainement: on garde ou pas. Ne représentant que 3% des Smartphones, la marge apportée est peu conséquente et surtout, il ne permet pas de résoudre les problèmes de ventes du système d’exploitation mobile Windows Phone. Pour le second, malgré le succès de la Xbox One, l’activité serait peu rentable au regard des investissements. Mais au delà de cette question de budget, il apporte une clientèle fidèle et contribue à l’image de Microsoft auprès de certains consommateurs.

Bref, des choix business et stratégiques qui arrivent donc.. à suivre de près.


 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s