Histoire de l’informatique

Le terme « ordinateur » est proposé en 1955 par un professeur de lettre pour traduire l’expression « electronic data processing machine » qui signifie « machine électronique de traitements des données ». En 1967, l’Académie française lui a donné la définition suivante : « machine automatique qui permet d’effectuer, dans le cadre de programmes de structure pré-établis, des ensembles d’opérations arithmétiques et logiques à des fins scientifiques, administratives ou comptables ». Le terme « informatique » est employé pour la première fois par Philippe Dreyfus en 1962 pour désigner le traitement automatique de l’information.

Dès lors, différentes étapes ont rythmé les progrès techniques : on parle de générations. La première génération s’étend des années 40 aux années 50 tandis que la deuxième génération couvre la fin des années 50 à 1965 environ. La troisième génération va de 1965 à 1975, et la quatrième et dernière génération de 1975 à aujourd’hui. Bien que le terme n’apparait qu’en 1955, le véritable premier ordinateur fut créé en 1946 sous le nom d’ENIAC (« Electronic Numerical Integrator Computer »). Il pesait 30 tonnes, mesurait 24 mètres de long pour 5,4 mètres de hauteur ! En 1954, après plusieurs années de recherche et d’améliorations techniques, sortie la première grande série d’ordinateurs : l’IBM 650, de taille moyenne et à un prix accessible. 1500 exemplaires furent vendus. Les travaux qui suivirent n’eurent de cesse de réduire la taille et le volume de ces machines tout en améliorant leur capacité de stockage. En 1956, IBM commercialisa le premier disque dur numérique ce qui révolutionna le stockage de données au plan des volumes et des possibilités d’accès indexé.

             La fin des années 60 et les années 70 ont connu des changements, d’un point de vu technologique, très importants. Parmi ceux-ci, nous pouvons citer l’arrivé du « mini ordinateur » et du « micro-ordinateur banalisé ». Leur taille fortement réduite par rapport à ce qui existait auparavant, grâce à la découverte en 1971 du micro-processeur, permit une large diffusion au public. Un peu plus de dix ans après, en 1982, sort l’ordinateur probablement le plus vendu : le Commodore 64, environ vingt millions d’exemplaires furent écoulés. En 1984, Apple lance le Macintosh, ordinateur vendu très largement et utilisant une souris et une interface graphique. Les progrès technique ne cesseront ensuite d’améliorer les machines, au niveau de leur taille, de l’autonomie, de la puissance ou encore du graphisme.

            Parallèlement à ces progrès techniques, s’est développé Internet. Dans un premier temps, son développement sera militaire avant de s’ouvrir au grand public. En 1962, l’US Air Force demande à ce que soit mis en place un réseau de communication reposant sur un système décentralisé afin que celui-ci soit maintenu même en cas d’attaque d’une ou plusieurs machines. Un système trop centralisé serait, ainsi, facilement détruit puisqu’il suffirait d’une attaque en son centre pour anéantir le réseau. Paul Baran, informaticien, physicien et mathématicien, est considéré comme l’une des personnes ayant crée Internet. En effet, en 1964, il eu l’idée de créer un réseau sous forme de « toile », bien que le terme n’apparaître que plus tard. On parle de la technologie « packet switching » ou commutation par paquets. La commutation par paquets est une méthode de communication de réseau numérique qui regroupe toutes les données transmises – indépendamment de son contenu, le type ou la structure – en blocs de taille appropriée, appelés paquets. Ces données empruntent ensuite le chemin le moins encombré pour arriver le plus vite. Très rapidement, l’utilité et le potentiel de ce réseau va inciter son développement pour des objectifs autres que militaire

En 1969, l’ARPA (« Advanced Research Projects Agency ») expérimente un réseau appelé « Arpanet » reliant quatre grandes universités américaines. Il permettait une communication entre plusieurs machines sans passer par une machine centrale relais. Il constitue le point de départ de l’élaboration de l’internet tel que nous le connaissons aujourd’hui. Mais le mot « internet » n’apparaît qu’en 1974, c’est l’abréviation de « internetworking » signifiant interconnexion de réseau. En 1989, le Centre Européen de recherche nucléaire (CERN) mets en ligne la première page web. Dès l’année suivante, en 1990, Internet se démocratise avec le lancement de « mosaic », pionner des navigateurs web. En 1995, Amazon, portail de commerce électronique, voit le jour.


 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s